Définitions du cyberharcèlement

Le ministère de l’Éducation nationale définit le cyberharcèlement comme étant un « acte agressif,
intentionnel perpétré par un individu ou un groupe d’individus au moyen de formes de communication électroniques, de façon répétée à l’encontre d’une victime qui ne peut facilement se défendre seule »1.
Il s’agit d’une définition que l’on trouve très fréquemment, notamment à l’identique en anglais2 et qui semble provenir de Dan Olweus3.

En dehors de cette phrase souvent reprise, il ne semble pas y avoir de consensus sur une définition du cyberharcèlement (Strassin 2019, p.93). Toutefois, trois critères au moins doivent être réunis pour parler de cyberharcèlement (Lecomte, 2020) :

  1. « un ensemble de nuisances (volontaires) commises envers une « cible » (il y a une victime de nuisances),
  2. de manière répétée / sur une certaine durée dans le temps,
  3. assortie d’une relation de domination / déséquilibre de forces entre la « victime » et son ou ses « harceleurs » (la victime est dans l’incapacité au moins temporaire de se défendre sur un pied d’égalité face à son ou ses agresseurs ; il y a un ou des harceleurs et une ou des victimes ; la relation entre les protagonistes est asymétrique) »

Néanmoins, les caractéristiques spécifiques des réseaux sociaux peuvent conduire à des situations dans lesquelles un des critères précédents n’est pas présent, voire même aucun d’entre eux, et correspondre à du cyberharcèlement.
Par exemple un tweet adressé à un pair, sans intention de nuire, peut être repris par un certain nombre de personnes, conduisant à une grande amplification pouvant occasionner de fortes nuisances.
Selon Lecomte (2020), un important travail de réflexion est à mener « afin de comprendre ce qui se joue sur les médias sociaux (pour les utiliser de manière responsable), et notamment les effets démultiplicateurs ou polarisants de ceux-ci ».

Législation

Selon le site OOreka4, le cyberharcèlement est puni par la loi (voir aussi Les Décodeurs, 2019).

Ainsi, depuis 2014 il existe un délit spécifique au harcèlement sur internet (article 222-3-2 du Code pénal5) : « il est ainsi prévu une infraction générale et des infractions spécifiques relatives au harcèlement moral, ainsi que des circonstances aggravantes notamment lorsque les faits ont été commis sur internet. »

Afin de renforcer la lutte contre le cyberharcèlement, la loi n° 2018-703 du 3 août 2018 a modifié l’article 222-33-2-2 du Code pénal. Celui-ci énonce que « le fait de harceler une personne par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende lorsque ces faits ont causé une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours ou n’ont entraîné aucune incapacité de travail. »6

Réactions et prévention

Si on trouve beaucoup de références sur le harcèlement et le cyberharcèlement, la très grande majorité d’entre elles se rapporte aux enfants ou aux adolescents, souvent en lien avec le cadre scolaire. Pour l’enseignement supérieur ou les entreprises, c’est d’abord le harcèlement sexuel qui fait l’objet d’attention. On trouve de nombreux guides dans les universités (Voir par exemple « Le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur et la recherche, Vade-mecum à l’usage des établissements »7).

Des initiatives sont peu à peu développées : des logiciels de gestion (Binaire, 2020), des liens avec la protection des données (Garcia Diaz et Méndez, 2020), un modèle pour contrer la propagande diffusée ans les médias sociaux ainsi que le cyberharcèlement (Naffi, 2018),

Notons, à l’université de Mons, une campagne de prévention auprès des étudiants8 et depuis une dizaine d’années, des articles de recherche analysent les phénomènes de cyberharcèlement entre étudiants à l’université (voir par exemple Abaido, 2020 ; Xiao & Wong., 2013).

Dans un autre registre, le phénomène de cyberintimidation envers le personnel enseignant augmente sensiblement, notamment au Québec9 et il ne semble pas y avoir encore de politiques concertées pour s’ y attaquer (Villeneuve, 2018).

Bibliographie et sitographie

Abaido Ghada M. (2020) Cyberbullying on social media platforms among university students in the United Arab Emirates, International Journal of Adolescence and Youth, 25:1,
https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/02673843.2019.1669059
Article Cyberharcèlement de Wikipedia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cyberharc%C3%A8lement
Binaire (2020). Des logiciels pour gérer le cyberharcèlement, Binaire, Blog du Monde,
https://www.lemonde.fr/blog/binaire/2020/04/07/des-logiciels-pour-gerer-le-cyberharcelement/
CNIL (2019). Réagir en cas de harcèlement en ligne.
https://www.cnil.fr/fr/reagir-en-cas-deharcelement-en-ligne
Les Décodeurs (2019). Cyberharcèlement : ce que dit la loi et ce qu’encourent les auteurs.
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/02/11/cyberharcelement-ce-que-dit-la-loiet-ce-qu-encourent-les-auteurs_5422150_4355770.html
Garcia Diaz Eykis et Méndez Layssa (2020). L’ère du « cyberbullying » vs la protection des données personnelles. Village de la Justice. https://www.village-justice.com/articles/ere-cyberbullyingprotection-des-donnees-personnelles,36373.html
Lecomte Julien (2020). Le cyberharcèlement, un concept fourre-tout. Blog PhiloMedia.be.
https://www.philomedia.be/le-cyberharcelement-un-concept-fourre-tout/
Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports. Campagne 2020 – 2021 : ce n’est pas parce qu’on est petit qu’on a des petits problèmes.
https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/ressources/campagne-2020-2021-non-au-harcelement/
Guide pratique pour lutter contre le cyber-harcèlement entre élèves : https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/wpcontent/uploads/2012/01/guide_cyberharcelement_finalwebnouveau_numero.pdf
Ministère du Travail (2019). Harcèlement sexuel et agissements sexistes au travail : prévenir, agir, sanctionner. Guide pratique et juridique. https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/30645_dicom_-_guide_contre_harce_lement_sexuel_val_v4_bd_ok-2.pdf
Naffi Nadia (2018). Vaincre le cyberharcèlement en cinq étapes. The Conversation.
https://theconversation.com/vaincre-le-cyberharcelement-en-cinq-etapes-93446
Strassin Bérengère (2019). (cyber) harcèlement. Sortir de la violence à l’école et sur les écrans. C&F éditions, 174 p.
Voir aussi : https://eduscol.education.fr/cdi/anim/interlocuteurs/reunion-des-ian-documentation2019/intervention-de-berengere-stassin-maitre-de-conference-en-sic-201ccyberharcelement-etemi201d
Villeneuve Stéphane (2018). Évaluation de l’ampleur du phénomène de la cyberintimidation envers le personnel enseignant du primaire et du secondaire : habiletés technologiques en cause ? UQAM,
https://sac.uqam.ca/upload/files/Cyberharcelement_Personnel_enseignant.pdf
Xiao, B. and Wong Y. M.. (2013). Cyber-Bullying Among University Students: An Empirical Investigation from the Social Cognitive Perspective. The International Journal of Business and
Information 8: 34-69.

Eric Bruillard, Université de Paris, EDA

1 https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/que-faire/quest-ce-que-le-cyberharcelement/
2 An aggressive, intentional act or behavior that is carried out by a group or an individual, using electronic forms of contact, repeatedly and over time against a victim who cannot easily defend him or herself.
3 http://www.violencepreventionworks.org/public/recognizing_bullying.page
4 https://justice.ooreka.fr/astuce/voir/599421/cyberharcelement
5 https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGIARTI000029336939/2014-08-06/
6 https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGIARTI000037289658/2018-09-20/
7 https://www.pantheonsorbonne.fr/fileadmin/semaine-des-femmes/vademecum-harcelement-sexueluniversite-web.pdf
8 https://web.umons.ac.be/fr/lumons-lance-une-campagne-de-prevention-100-respect-contre-toutes-formesde-harcelement-aupres-de-ses-9000-etudiants/
9 https://www.affairesuniversitaires.ca/articles-de-fond/article/le-harcelement-en-ligne-augmente-dans-lemilieu-universitaire/

Share This